.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vittoria ♥ '' Moi je dis qu'on tue le président et qu'on fou le camp ! ''

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: Vittoria ♥ '' Moi je dis qu'on tue le président et qu'on fou le camp ! ''    Lun 1 Nov - 12:15


(c) Mattress Hole

Citation :
« Ma pauvre chérie. Tu es belle, mignonne et douce, mais je DOIS t'abattre, tu ne comprends donc pas ? Allez, arrête un peu de bouger la tête. »
NOM&PRÉNOM : Quand elle est venue au monde, ses parents lui ont donné le nom si doux de Vittoria, en se disant qu'ils pourraient la surnommer Vita, Vie. Comme chez les italiens la famille est sacrée, elle a comme seconds prénoms Bianca et Rebecca, respectivement soeur et cousine de sa mère. Son nom de famille, à sa naissance, était Mancini, le nom d'une très vieille famille italienne qui trempe plus ou moins dans la guerre templiers-assassins. Mais avec le temps, bien sûr, elle a dut changer de nom : elle a pris le nom de famille de sa mère, Salvaticci. Si elle a gardé le même prénom, c'est parce que la plupart des gens l'appellent simplement Vita ou encore, plus sommairement, Salvaticci.
ÂGE&DATE DE NAISSANCE : Vittoria étant née le 18 juin, elle a fêté son vingtième anniversaire de naissance il y a quelque temps déjà. Certains la trouvent jeune, mais elle, elle a l'impression d'avoir tout vécut. Vingt années sur Terre, c'est vingt années de trop.
NATIONALITÉ : Les Mancini, la famille de son père, et les Salvaticci, la famille de sa mère, sont deux '' dynasties '' italiennes bien ancrées dans la communauté vénitienne. Il est donc évident qu'elle est, tout comme sa famille, italienne de sang.
GROUPE : Les Corrompus, du côté des voleurs. Elle est entrée dans la '' famille '' que forment les voleurs et les voleuses quelques jours seulement après la mort de ses parents : leur chef l'a trouvée, toute seule, couverte de crasse, alors qu'elle cherchait quelque chose à manger. Depuis, ils sont sa famille.


Citation :
« There is something in the way. »

      Vittoria...

      ... n'aime pas perdre, aime le chocolat mais pas le caramel, a horreur des légumes mais raffole des fruits, a toujours une gomme dans la bouche, reprend toujours les gens lorsqu'ils se trompent, adore parler, adore surtout parler d'elle-même, n'est pas aussi superficielle qu'on pourrait le croire, hésite trop sur la détente au sens propre du terme, a déjà tué un homme et en fait des cauchemars encore aujourd'hui, écoute des comédies musicales sur cassettes quand elle n'a rien à faire, aime tenter de frauder le gouvernement via le net, adore porter des masques, se coupe les cheveux quand elle est frustrée, est complètement et définitivement folle, est prête à beaucoup pour se faire entendre, est rancunière et vindicative sur certains points mais très transigeante sur d'autres, a peur de l'eau, a peur du feu, déteste les assassins et les templiers tout autant qu'ils sont, adore mentir sur son nom, fait toujours une tête de dingue sur les photos, aimerait être condamnée à mort juste pour voir si elle pourrait s'évader.


    Dernière édition par Vittoria A. Salvaticci le Lun 1 Nov - 13:05, édité 11 fois
    avatar
    Vittoria B. R. Salvaticci


    Messages : 8
    Age : 23
    Avatar : La belle et sublime Emma Stone.

    Voir le profil de l'utilisateur
    Revenir en haut Aller en bas
    MessageSujet: Re: Vittoria ♥ '' Moi je dis qu'on tue le président et qu'on fou le camp ! ''    Lun 1 Nov - 12:16


    Citation :
    « Partie Un : mon seigneur, vous qui donnez la souffrance... »
    Les trois enfants se poursuivaient dans les jardins, criant et riant. Ils se prenaient les chevilles dans les racines, tombaient lourdement sur le sol, mais sans se plaindre, car ils étaient ensemble. En tête, l'aîné de la famille, Leonardo. Il écartait les branches sur son passage, et ses deux petits soeurs se les prenaient en pleine tête, sans cesser de rire. '' Leo ! '' s'exclama l'aînée des soeurs, Maria. Son frère ne lui répondit pas, trop occupé à ne pas regarder ou il mettait les pieds. Du haut de ses huit ans, il n'était pas l'être le plus responsable qui soit. '' Attention ! '' s'exclama Maria, mais ce qui devait arriver arriva : les trois enfants se retrouvèrent empilés les uns sur les autres dans l'herbe chaude du matin. '' Ze veux rentrer à la maison ! '' pleurnicha la petite Vittoria. Elle n'avait même pas quatre ans à l'époque : une chose faible et criarde que ses aînés ne pouvaient qu'adorer. '' Papa et maman ont dit qu'ils allaient recevoir la visite de gens et qu'ils ne voulaient pas être dérangés. '' répondit Leo en se relevant. '' Nous ne pouvons pas aller les voir. Ils seraient fâchés. Ils sont souvent fâchés. '' Durant quelques secondes, l'image de ses parents se forma dans la tête de Vittoria. Son père, grand, aux cheveux noirs, imposant et froid comme la pierre. Sa mère, une version tout à fait semblable si ce n'est qu'elle était rousse et qu'elle était capable d'éprouver quelques sentiments. Ses parents avaient toujours symbolisés beaucoup de choses différentes pour elle et ses aînés : admiration, le plus souvent, mais aussi la crainte et la peur, lorsqu'ils se mettaient en colère. Et ils se mettaient souvent en colère. Papa travaillait dans une banque, et maman faisait partie d'une genre de société pour femmes de la bonne société italienne. C'est ce qu'avaient compris les enfants. '' Alors allons chercher ma poupée ! '' renchérit Vittoria. '' Je veux ma poupée. Je la veux. '' Leo leva ses yeux bleus au ciel, affichant l'air le plus exaspéré qui se puisse trouver pour un enfant de huit ans. '' Non. Papa ne veut pas être... '' '' Je veux ma poupée ! JE VEUX MA POUPÉE ! '' Sans doute Leo aurait-il donné une bonne claque à sa petite soeur, comme il le faisait chaque fois qu'elle lui tapait sur les nerfs, s'il n'avait pas été interrompu par d'autres cris. Des cris en provenance de leur demeure, à quelques centaines de mètres de là. Des cris stridents, des hurlements de terreur à glacer le sang. Leonardo fronça les sourcils. Maria se mit à jouer nerveusement avec le bas de ton t-shirt, et Vittoria porta instinctivement son pouce à sa bouche, comme elle le faisait lorsqu'elle était effrayée. '' Qu'est-ce que c'est ? '' demanda Maria. '' Ce sont papa et maman qui se disputent ? '' Leo haussa les épaules. '' C'est peut-être le monsieur de papa qui crie ? Papa a dit que c'était un méchant monsieur. '' Les trois enfants hochèrent la tête d'un commun accord, rassuré. Oui : leurs parents étaient sans doute en train de chicaner avec ce méchant monsieur. Ainsi, dès que les cris cessèrent, ils poussèrent des soupirs de soulagement. '' Allons voir. '' suggéra Maria en prenant la petite Vittoria par la main droite. '' Oui. '' approuva Leo en serrant la main gauche dans la sienne. Ils s'élancèrent sur le petit sentier en courant, leur cadette flottant presque entre eux deux. Ils couraient tellement rapidement que, si la porte d'entrée n'avait pas été grande ouverte, ils s'y seraient sans doute écrasés. '' Papa ! '' appela Leo en courant à travers la maison. '' Maman ! '' '' Le méchant monsieur est parti ? '' demanda Vittoria, et sa soeur sourit. Ils grimpèrent les escaliers à toute vitesse, manquant de se tomber l'un sur l'autre à chaque marche. '' Papa ? '' appela Vittoria de nouveau, et ce fut la dernière fois qu'elle prononça ce mot. Un homme se tenait sur le seuil du bureau de leur père. Il avait l'air d'un joggeur, de ceux qui passent en courant sur le pont de soupirs. Sauf que lui était dans leur maison, qu'il était couvert de sang, qu'il avait une épée à la main et qu'une étrange capable blanche était rabattue sur sa tête. '' Trois enfants... on ne m'avait pas dit qu'il avait trois enfants... '' murmura-t-il pour lui même. Et, vif comme l'éclair, il leva son épée. Les réactions des trois enfants allaient déterminer leur futur. Leonardo bouscula l'homme et, d'un coup d'épaule d'une étonnante puissance pour son âge, fracassa la baie vitrée avant de s'enfuir. Quand l'homme se releva, Maria était toujours plantée là, paralysée, et Vittora s'était enfuie par les escaliers, avec comme souvenir le plus marquant le simple mot écrit en rouge sang sur la vitre du bureau, qu'elle avait déchiffré pour l'avoir déjà vu à plusieurs endroits. TEMPLIER.

    Citation :
    « Partie Deux : et ainsi meurent nos rêves... »

    Victoria se glissa sans un mot dans la voiture, tapant du pied avec colère. Elle ne jeta pas un regard à Zenevria, qui approchait d'elle à pas lents. Elle restait là, jouant nerveusement avec ses cheveux. Il y a longtemps qu’elle avait arrêté de sucer son pouce, bien sûr, mais dans un univers aussi stressant que le sien, il fallait toujours être aux aguets. Toujours être stressé. Alors elle jouait constamment avec quelque chose. '' Tu as le regard des mauvais jours, mon trésor. '' Le corps lourd de Zenevria s'écrasa à côté du sien sur la banquette arrière de la vieille Ferrarri, la dernière trouvaille de la '' famille '' de Vittoria. Mais elle ne lui jeta pas un regard. Zenevria ne se formalisa pas de l'ignorance de la jeune fille : elle avait l'habitude, sans aucun doute. Cette dernière haussa un sourcil. Elle était certes habituée aux remarques un peu déplacées de '' tante '' Zenevria, comme elle l'appelait. Après tout, la quadragénaire aimait bien boire, aussi souvent que possible en fait. Boire ce qu'elle trouvait dans les maisons qu'elle pillait, ou encore ce que ses '' cliens '', assassins comme templiers, lui donnaient parfois en guise de paie. '' En quoi aujourd'hui serait-il un jour meilleur qu'hier ? '' demanda Vittoria. Zenevria croisa les jambes et ajusta avec difficulté son énorme t-shirt sur son ventre flasque. '' Aujourd'hui, nous avons mangé du chocolat. Lucky a braquée une banque et il s'est fait tirer en plein dans la jambe. Pourquoi ? Parce que c'est ton anniversaire. '' La pointe de culpabilité qui perlait dans le coeur de Vittoria fut rapidement mise à mort par son bon sens. Non seulement Lucky, son père adoptif, avait-il fait ce vol par choix et non pas contrainte. De plus, la même chose se produisait aux anniversaires de tout le monde. C'était ainsi que les choses fonctionnaient, dans la '' famille ''. On avait que son prénom et son coeur pour se distinguer du lot, que son identité à soi. Pas celle d'une famille. Il y avait des descendants d'Auditore dans le lot, des descendants de Borgia et de Pazzi : pourtant ils s'aimaient tous comme des frères et des soeurs, ils étaient tous amis. Et elle ? Elle faisait partie du lot. '' Nous t'avons trouvée, ma chérie. Tu es à nous. Je t'en supplie, arrête de penser à ces vilaines choses. '' À son arrivée chez les voleurs, Vittoria, qui n'avait alors pas plus de quatre ans, leur avait raconté ce qui s'était déroulé la veille chez ses parents. Lucky et les autres aînés du clan avaient aussitôt décidé de taire la chose. Elle avait pris le nom de sa mère, et ils l'avaient élevée loin de ces affaires de Templiers. Comme si elle avait lut dans ses pensées, Zenevria posa une main rassurant sur son épaule. Elle était sa mère. Elle l'avait élevée. Elle lui avait tout appris. '' Ça fait tout de même dix ans, hein.. '' murmura Vittoria en sortant de la voiture. '' Dix ans que je moisis ici en me disant que me faire écraser par un camion ou décapiter à coups de hache par un assassin frustré serait bien agréable. '' Zenevria ne répliqua rien devant la mauvaise attitude de sa fille adoptive, se contentant d'un vague hochement de tête. Elle regarda l'adolescente sortir à grands pas du hangar dans lequel ils se cachaient. À peine Vittoria avait-elle disparue au bout de la rue, petite silhouette rousse et frêle, que Lucky entra. Il boitait, sa jambe ensanglantée s'appuyant avec peine sur une canne artisanale. Il jeta un regard amusé à Zenevria. '' Tu ne devineras jamais ce qui vient de m'arriver ! '' '' Tu t'es fais tirer dans l'autre jambe ? '' demanda-t-elle avec un sourire. Lucky leva ses yeux injectés de sang au ciel. '' Non. J'espionnais pour le compte des assassins, et j'ai assisté à l'intronisation live d'un templier ! '' Le vieil homme jubilait. Du haut de ses 60 ans, il était encore en forme, du moins assez pour braquer une banque et courir sur trois cents mètres sans se fatiguer. L'homme qui avait trouvée Vittoria, alors bambine, recroquevillée dans un parc une bonne dizaine d'années plus tôt n'avait pas vraiment changé. Il avait toujours à sa solde une petite bande de voleurs, il était toujours aussi attiré par l'argent et il était toujours aussi sauvage lorsque l'on s'en prenait à sa famille improvisée. '' Allez, raconte ! '' l'intima Zenevria, et elle tenta de lui faire une place sur la banquette de la Ferrari. Mais Lucky était beaucoup trop fier de lui-même pour penser à s'asseoir. '' Un gars de 21 ans. Un gars qui s'appelait Leonardo Mancini. '' Zenevria plaqua ses mains contre sa bouche. '' Siamo nella merda ! '' lança-t-elle, et Lucky hocha gravement la tête.

    Citation :
    « Partie Trois : la dernière y restera... »

    Lucky porta la main à sa poitrine. Ses yeux se révulsèrent, et sa bouche s’ouvrit pour lancer un ultime cri, une ultime parole qu’il ne parvint cependant à formuler. Déjà, les autres remarquaient son malaise. Zenevria s’était mise à hurler et, lorsque Lucky s’effondra, elle se précipita pour le rattraper, bousculant sans ménagement Vittoria au passage. ‘’ Luke ! ‘’ hurla la quinquagénaire en s’agenouilla à ses côtés. Elle posa la tête du vieil homme sur ses cuisses, caressant ses joues qui étaient déjà pâles comme la mort. Derrière elle, Vittoria était comme paralysée. Les autres gamins qu’avaient recueillis Lucky ne bougeaient pas. Une fillette d’environ sept ans suggéra d’appeler les secours, mais ses aînés furent unanimes : la police ne devait pas découvrir leur cachette. Pour rien au monde Lucky n’aurait voulut que la ‘’ famille ‘’ soit sacrifiée pour lui. Il était dans le métier depuis sa plus tendre enfance. Il était père de substitution pour tous ces enfants depuis des années. Les choses ne devaient pas s’arrêter. ‘’ Il est.. m.. mort ? ‘’ demanda Bianca, la ‘’ sœur ‘’ préférée de Vittoria. Cette-dernière hocha gravement la tête. ‘’ Mais comment ? Comment ? ‘’ la question de Bianca se mit alors à fuser de toutes les bouches, sans relâche. Lucky était en forme, pour ses presque 70 ans. Il était aussi agile qu’un assassin, aussi brillant qu’un templier. Les choses ne pouvaient pas vraiment se terminer de cette manière pour lui, si ? ‘’ La famille… ‘’ La voix de l’homme était si faible que seuls les plus proches purent l’entendre. ‘’ Famiglia è piu sacra della Bibbia… ‘’ Le hurlement de Zenevria couvrit le dernier soupir de Lucky. Elle enfouie son visage entre ses mains, tremblant tellement violemment que le corps du vieil homme glissa doucement par terre, tout naturellement, comme s’il s’était tout simplement endormi à même le sol, comme il l’avait fait si souvent par le passé. Durant quelques minutes, personne n’ouvrit la bouche. Certains priaient, de leur credo à eux : famiglia è piu sacra della Bibbia. La famille est plus sacrée que la Bible. Les choses se mirent à tourner dans la tête de Vittoria. Comme eux tous, elle avait l’impression d’avoir perdu son père, son héros, son sauveur. Mais Lucky l’avait trouvée alors qu’elle n’avait plus personne. Il était plus que tout, pour elle. Plus que n’importe quoi d’autre. ‘’ Que ferons-nous du corps ? ‘’ demanda un gamin de 13 ans au visage barré de cicatrices. ‘’ Nous le brûlerons avec la Ferrarri. ‘’ répondit instinctivement Vittoria. ‘’ Il aimait tellement cette voiture… ‘’ Personne ne pensa à protester. Non seulement Vittoria était-elle l’une des plus vieilles ‘’ enfants ‘’ de la famille – les autres avaient fichu le camp ou s’étaient plus sommairement fait abattre en pleine rue – mais de plus, elle était sa préférée. Les plus forts de la famille prirent le corps frêle de Lucky dans leurs bras et le portèrent jusqu’à la voiture. Si les plus jeunes pleuraient comme pas possible, Vittoria, elle, restait de marbre. Elle était habituée à ce genre de choses. Elle pleurerait plus tard. ‘’ Qu’allons-nous bien pouvoir faire, mes pauvres chéries ? ‘’ lui demanda Zenevria en se relevant. Ses joues étaient couvertes de larmes et lorsqu’elle prit Vittoria et les autres filles dans ses bras, elle faillit les écraser toutes. ‘’ Rester ici. ‘’ répondit Vittoria, et les autres approuvèrent. ‘’ Ne pas bouger. Rester ici. Si nous bougeons, ils vont se dire que nous avons peur, que nous sommes faibles. Nous allons continuer à faire ce que faisait Lucky. Recueillir les enfants de la rue. En faire des gens bien. Voler notre subsistance. Je m’occuperai de tout, vous verrez, tout se passera bien. Nous n’aurons aucun problème. ‘’ Les autres parurent rassurées par ses paroles. Même les garçons qui étaient restés à l’écart approuvèrent d’un signe de tête convaincu. ‘’ Je vais prendre soin de nous. Famiglia è piu sacra della Bibbia. ‘’ ‘’ Famiglia è piu sacra delle Bibbia ! ‘’ répétèrent les autres en chœurs. Et c’est ainsi que la jeune et jolie Vittoria Salvattici, que tout le monde se contentait d’appeler Vittoria, passa du statut de jeune fille rousse et inexpérimentée à celui de cheftaine d’une bande de voleurs affligés. Le hasard fait parfois très bien les choses.


    PSEUDO : Nowhere Girl. C'est surtout pas, genre, inspiré d'un film dont la bande-annonce vue pour la première fois m'a fait hurler comme une genre de folle en plein milieu de la nuit en criant '' non mais pourquoi luiiiii euh ! ''. Ouais xD
    AVATAR UTILISÉ : La jolie Emma Stone, ou Emma Stone la rousse si vous préférez. Pourquoi elle ? Parce qu'elle est absolument trop mimi sur les nouveaux avatars que j'ai trouvé
    COMMENTAIRES : Je suis une de ces personnes bizarres qui regardent les groupes avant tout. Alors j'ai regardé. Ensuite, j'ai voulu aller voir le design, et à mi-chemin de la page, j'ai dis '' hum.. templiers... assassins... mais... AH MON DIEU ! '' Vous voyez le genre xD
    CODE DU RÈGLEMENT : Sujet 3 x 4 + 5. Hum... Sujet 17.


    Dernière édition par Vittoria A. Salvaticci le Lun 1 Nov - 20:51, édité 22 fois
    avatar
    Vittoria B. R. Salvaticci


    Messages : 8
    Age : 23
    Avatar : La belle et sublime Emma Stone.

    Voir le profil de l'utilisateur
    Revenir en haut Aller en bas
    MessageSujet: Re: Vittoria ♥ '' Moi je dis qu'on tue le président et qu'on fou le camp ! ''    Lun 1 Nov - 12:39

    +1
    Juste au cas ou j'aurais une petite crise d'inspiration brusque et incontrôlée. Mais ça se peut aussi que ça serve absolument à rien
    avatar
    Vittoria B. R. Salvaticci


    Messages : 8
    Age : 23
    Avatar : La belle et sublime Emma Stone.

    Voir le profil de l'utilisateur
    Revenir en haut Aller en bas
    MessageSujet: Re: Vittoria ♥ '' Moi je dis qu'on tue le président et qu'on fou le camp ! ''    Lun 1 Nov - 13:22

    Bienvenuuuuuuuuuue Mam'zelle

    bonne continuation pour ta fiche ^^


    Emma Stone elle a joué dans Bienvenue à Zombieland nan?

    _________________

      Have you ever caught a smile That you know you'd always love it See, even if it vomits bile So you'd only miss it It turns upside down and cries And you just want to kiss it I get the feeling from your eyes No, no, this time you won't dismiss it Icon Gaspard Ulliel; Bleu de Chanel by LJ ● I Blame Coco - No Smile
    avatar
    Lawry V. Auditore


    Messages : 101
    Age : 27
    Avatar : Gaspard Ulliel.

    Voir le profil de l'utilisateur
    Revenir en haut Aller en bas
    MessageSujet: Re: Vittoria ♥ '' Moi je dis qu'on tue le président et qu'on fou le camp ! ''    Lun 1 Nov - 13:28

    Merci
    Oui c'est elle (la fille qui a même pas vu le film, genre xD)

    Je suis en train d'écrire mon histoire, et la première partie me rappelle trop la première scène de The Other Boleyn Girl xD
    avatar
    Vittoria B. R. Salvaticci


    Messages : 8
    Age : 23
    Avatar : La belle et sublime Emma Stone.

    Voir le profil de l'utilisateur
    Revenir en haut Aller en bas
    MessageSujet: Re: Vittoria ♥ '' Moi je dis qu'on tue le président et qu'on fou le camp ! ''    Lun 1 Nov - 19:34

    Bienvenue Miss
    J'adore le peu que j'ai déjà lu de ta présentation,
    Il me faudra un lien ^^
    avatar
    Matteo K. Leonetti


    Messages : 35
    Age : 28

    Voir le profil de l'utilisateur
    Revenir en haut Aller en bas
    MessageSujet: Re: Vittoria ♥ '' Moi je dis qu'on tue le président et qu'on fou le camp ! ''    Lun 1 Nov - 19:47

    Han merci
    Bien sûr qu'il nous faudra un lien, m'enfin, lorsque j'aurai terminé =)
    avatar
    Vittoria B. R. Salvaticci


    Messages : 8
    Age : 23
    Avatar : La belle et sublime Emma Stone.

    Voir le profil de l'utilisateur
    Revenir en haut Aller en bas
    MessageSujet: Re: Vittoria ♥ '' Moi je dis qu'on tue le président et qu'on fou le camp ! ''    Lun 1 Nov - 19:55

    Ben alors je t'encourage à finir au plus vite ^^
    avatar
    Matteo K. Leonetti


    Messages : 35
    Age : 28

    Voir le profil de l'utilisateur
    Revenir en haut Aller en bas
    MessageSujet: Re: Vittoria ♥ '' Moi je dis qu'on tue le président et qu'on fou le camp ! ''    Lun 1 Nov - 20:53

    Je pense avoir terminé.
    S'il y a quoi que ce soit qui cloche, je suis disposée à recevoir vos coups violents avec docilité

    Après relecture, j'ai conscience de ne pas avoir trop mentionné l'importance des deux camps dans la tête de Vittoria, un peu parce qu'elle s'en fiche. Pour info', j'envisage de faire son frère et sa soeur en scénarios, m'enfin, you'll see.

    avatar
    Vittoria B. R. Salvaticci


    Messages : 8
    Age : 23
    Avatar : La belle et sublime Emma Stone.

    Voir le profil de l'utilisateur
    Revenir en haut Aller en bas
    MessageSujet: Re: Vittoria ♥ '' Moi je dis qu'on tue le président et qu'on fou le camp ! ''    Mer 10 Nov - 9:56

    Vittoria B. R. Salvaticci a écrit:
    Je pense avoir terminé.
    S'il y a quoi que ce soit qui cloche, je suis disposée à recevoir vos coups violents avec docilité

    Après relecture, j'ai conscience de ne pas avoir trop mentionné l'importance des deux camps dans la tête de Vittoria, un peu parce qu'elle s'en fiche. Pour info', j'envisage de faire son frère et sa soeur en scénarios, m'enfin, you'll see.


    Désolée d'avance du double-poste, je me dis que peut-être personne n'a vu que j'avais terminé.
    Sinon, j'ai remarqué que l'activité avait beaucoup baissé depuis. Donc, si le forum doit fermer ses portes et que je ne serai jamais validée, juste me le dire, par mp ou quoi que ce soit d'autre. Ce serait sympathique I love you
    avatar
    Vittoria B. R. Salvaticci


    Messages : 8
    Age : 23
    Avatar : La belle et sublime Emma Stone.

    Voir le profil de l'utilisateur
    Revenir en haut Aller en bas
    MessageSujet: Re: Vittoria ♥ '' Moi je dis qu'on tue le président et qu'on fou le camp ! ''    Lun 29 Nov - 1:01

    Comme j'ai reçu un accueil chaleureux, je me permets ici de vous souhaiter une bonne continuation à tous I love you
    avatar
    Vittoria B. R. Salvaticci


    Messages : 8
    Age : 23
    Avatar : La belle et sublime Emma Stone.

    Voir le profil de l'utilisateur
    Revenir en haut Aller en bas
    MessageSujet: Re: Vittoria ♥ '' Moi je dis qu'on tue le président et qu'on fou le camp ! ''    

    Contenu sponsorisé



    Revenir en haut Aller en bas
     

    Vittoria ♥ '' Moi je dis qu'on tue le président et qu'on fou le camp ! ''

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Vae Victis :: LES YEUX NOIRS :: Le registre de la population-