.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La chasse est ouverte [Viviana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: La chasse est ouverte [Viviana]   Lun 25 Oct - 19:15

    Peu à peu, l'odeur du poisson me vint aux narines. Le Rialto, le marché mythique de Venise. Je ne venais pas là pour faire mon petit marché du mercredi matin, non, non. Est ce que vous croyez qu'une femme comme moi serait du genre à aller arpenter ce marché pendant près d'une heure, reniflant les odeurs qui se mélangeaient les unes au autres, négociant le prix de deux carottes et écoutant les exclamations de trois poissonniers concurrents ? Non, ce n'était pas du moi ça. Ma présence releva de quelque chose de plus subtile. En ce mercredi matin, il est près de 8h, j'arpentais les rues qui bordaient le Rialto comme un chat qui guette sa souris. Bien sûr, j'avais pris mon sac à main pour faire penser que je serai prête à acheter quelque chose si l'envie me prenait. Bien entendu, il n'y avait rien dans ce sac, à part un couteau de lancer que j'avais toujours en deux exemplaires, un dans mon manteau et un dans le sac. Et enfin, mes papiers. Rien que du banal pour moi, même si je préfère utiliser l'arme blanche, y a pas photo. La mission de ce matin, était de surveiller un homme dont je ne connaissais même pas le nom mais que je devais éliminer. Forcément, je n'allais pas le descendre aujourd'hui, mais je devais surveiller ses petites habitudes afin de trouver le moment propice. J'avais quelques jours pour préparer mon plan. Mais j'avais déjà une petite idée, il faut dire que ce type était réglé comme une montre suisse ! Tous les matins, il sortait de sa maison vers 7h35. Il travaillait près du Rialto alors il passait toujours au marché saluer des amis à lui qui possédaient des étales ça et là. Vers 8h05, il entra dans un petit immeuble qui abritait un cabinet d'avocat. Il n'en sortait pas avant 13h. Journée banale tout compte fait. Le seul moment où je pouvais le descendre sans problème c'est quand il rentrait chez lui le soir. Il avait cinq cent mètres à faire dans les ruelles sombres. Il me suffisait de l'attendre dans le recoin de l'une d'entre elles et c'était fini. Mais je devais m'assurer qu'il n'était pas louche, je ne voulais pas me faire doubler.

    Il était tout près de moi, l'envie de le tuer tout de suite me tentait mais le monde affluait à cette heure du matin. Le marché était très fréquenté, pour quelqu'un comme moi, ce serait très gratifiant de le tuer ici et maintenant au milieu de tant de personnes mais c'était trop risqué. C'est le risque du métier dit-on, c'est ce qu'aurait dis mon père. C'est ce qui l'a tué. Je gardai la tête froide, me pinçant presque pour ne pas sortir mon poignard. Je soupirai tranquillement, un nuage de vapeur montait au-dessus de ma tête, il faisait froid. Mais mon attention faisait que je restais au chaud dans mon manteau. Je ne le quittais pas des yeux. Il paraissait banal mais il me paraissais également louche. Comment pouvait-on être aussi normal ? Je fis semblant de m'intéresser aux daurades qui se présentaient devant moi et qui me répugnaient en vérité, j'ai horreur du poisson.

    « Signorina... Les deux daurades sont à 6 euros, regardez comme elles sont belles et cette odeur... »

    Infecte, voilà comment elle était l'odeur. Je secouai la tête négativement tout en fronçant les sourcils pour lui faire comprendre que cela ne m'intéressait pas et qu'il commençait sérieusement à me taper sur le système. Il n'insista pas et se rua sur une potentielle cliente pour lui sortir la même chose qu'il venait de me dire. Au moment où je reportai mon attention sur ma souris, celui-ci me dévisagea longuement. Depuis combien de temps avait-il les yeux rivés sur moi ? Je détournai le regard, en le concentrant sur une affiche qui se trouvait derrière lui et qui semblait m'intéresser. Merde ! Mais je m'en fous de cette affiche, qu'est ce qu'il lui prend !
avatar
Alessandra T. Di Tomazi


Messages : 32
Avatar : Danneel Harris

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

La chasse est ouverte [Viviana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vae Victis :: RIALTO :: LE MARCHÉ RIALTO-