.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre nocturne (PV: Alessandra)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: Rencontre nocturne (PV: Alessandra)   Dim 24 Oct - 19:00

On le sait bien, Icaro vît autant le jour que la nuit. Son petit travail de banquier, il fructifie des millions pour en faire des milliards. Le soir par contre, il sillonne les ruelles ainsi que les toits pour faire couler le sang. La chose est telle que ce dernier ne saura pas qu’un soir il fera la découverte et la connaissance d’une personne qui lui sera peut-être bien particulière.
Par habitude, s’entraînant et s’exerçant sur les poutres, les toits et les rebords, Icaro appelait cela, sa promenade nocturne. L’assassinat ne mettait qu’un peu d’action dans tout cela. Mais avec les années il c’était bien habitué à toute ces manigances ainsi que cette routine.


-Bon sang! Il n’est que 21:05… Ce n’est pas croyable qu’il y aie si peu d’action à cette heure…

L’assassin continua sa promenade nocturne jusqu’à ce qu’il rencontre un garde sur le toit. Enfin un peu d’action qu’il se disait. Un assassin se doit d’être discret lors de l’approche de sa victime, comme le félin qui se cache afin d’attraper sa nourriture. Le climat était silencieux. Le garde marchait de côté et de l’autre. La pleine lune faisait réfléchir tout ce qu’il avait de métallique sur lui, faisant ainsi une cible trop facile pour un assassin comme lui. Il attendit quelques minutes tout en se déplaçant discrètement. Icaro s’amusait avec le garde. En tant normal il pourrait en 2 temps et 3 mouvements, le réduire en tranches de templiers, mais il décida cette fois-ci de s’amuser. Pour en finir, il décide de donner l’assaut final quand tout à coup, le garde devint mou et puis tombe par terre. L’assassin n’avait pas bien prit que l’on lui vole sa cible.

-Hé! Qui est là? Je sais que c’est le travail de quelqu’un d’autre! Votre mère ne vous a jamais dit de ne pas voler les cibles des autres? Han? Si vous ne vous montrez pas, je vous poursuivrai. Vous avez ma parole!

Ainsi, une silhouette sombre apparue. Main sur ses couteaux de lancers, Icaro était prêt à toute éventualité possible. Si quelque chose arrivait, l’assassin était sur sa lancée. Il ne savait pas ce que l’autre pourrait manigancer. D’ailleurs, il se demandait qui pouvait bien être cette silhouette qui se découpait peu à peu sous des courbes et trais qui ressemblait de plus en plus à ceux d’une femme. Malgré sa courtoisie ainsi que son caractère gentilhomme, il resta bien alerte mais légèrement moins méfiant. Après tout, le fait que cette silhouette quelle qu’on que aie exterminé sa joie de vivre de l’action durant cette soirée, ceci prouverait qu’elle ne serait guère dans le camp adverse, si l’expression le permet. Sinon Icaro court bien le risque de se faire creuser sa tombe pour y déposer sa dépouille…

Le banquier prit le temps de replacer son masque devant sono visage afin qu’il ne se fasse pas reconnaître. S’il meure, aussi bien que se soit fait sans l’anonymat. Il conserverait ainsi sa dignité ainsi que celle de ses ancêtres. Même n’ayant pas peur de la mort, il se demandait souvent d’ailleurs ce qu’il arriverait à sa famille, quand il aura quitté cette terre.


avatar
Icaro Auditore


Messages : 35
Avatar : Robert Downey Jr.

Voir le profil de l'utilisateur http://md1092.skyrock.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre nocturne (PV: Alessandra)   Mer 27 Oct - 20:43

    J'essuyai les derniers verres, mon patron éteignait déjà les lumières de la salle de restaurant. Il n'était que 20h45 mais ce jour là, on devait finir plus tôt, ordre du patron. A vrai dire, je n'aillais pas m'en plaindre, j'étais plutôt contente de finir deux heures avant l'heure prévue. Je regardai dehors, l'obscurité était déjà bien présente, j'étais ravie. Je pliai calmement le torchon et le posait sur le comptoir du bar, ce geste marquait la fin de mon service. Un petit tour dans la salle des employés afin de me changer et de troquer mes vêtements de serveuse contre mes vêtements de femme normale, d'Assassin. Comme d'habitude, je portais très souvent du noir, ce soir là n'échappait pas à la règle. En passant le seuil de la porte, je remarquai que l'air était frais mais sans plus, un temps idéal pour chasser. Mon patron éteignait les dernières lumières derrière moi et me salua avant de disparaitre dans les méandres des ruelles sombres. J'étais seule désormais, je m'imprégnai de cette sensation plus qu'agréable. Je fermai les yeux quelques instants, en étant attentive à chaque bruit, chaque odeur. Je les ouvris tranquillement et me mit à marcher en direction d'une destination que je ne connaissais pas encore. Je marchai cinq puis dix minutes et m'arrêta. Un détail me sauta aux yeux alors inévitablement, quelqu'un se baladait sur les toits, au-dessus de moi. Intriguée, je m'élança vers une petite ruelle où se trouvait une vieil immeuble à plusieurs étages. Il n'était pas difficile d'y pénétrer et d'arriver en quelques minutes sur le toit de celui-ci. Je restai immobile une puis deux minutes. Rien à faire, il n'y avait personne. J'osai un pas, puis deux et là je le vis. Un garde. Aussitôt, un sourire se dessina sur mes lèvres. Il faut dire que ce genre d'occasion ne se loupe guère et produit toujours le même effet sur un assassin comme je le suis moi. Mais cela me paraissait vraiment étrange que je sois seule sur le coup, étais-je vraiment seule sur le toit ? Mais j'évitais d'y réfléchir pour le moment, je m'approchai de ma proie tout doucement, comme un chat s'approchant de son mulot. J'étais tout prêt, encore un mètre et je pouvais agir sans problème. Je fis un pas en avant, sortit mon couteau à lancer que j'avais toujours sur moi et rapidement le lança en plein dans la poitrine du garde. Je m'élança alors sur lui en plaquant ma main sur sa bouche pour éviter tout cri et posa mon autre main sur mon couteau qui avait été bien lancé, il faut le dire. Mais le garde semblait résister, j'étais tombée sur un de ces ours qu'on sort difficilement de sa tanière. C'est alors qu'une ombre se dessina devant moi.

    « Hé! Qui est là? Je sais que c’est le travail de quelqu’un d’autre! Votre mère ne vous a jamais dit de ne pas voler les cibles des autres? Han? Si vous ne vous montrez pas, je vous poursuivrai. Vous avez ma parole! »

    A ces paroles, je retirai mon couteau à lancer de la poitrine du garde qui débattait furieusement, malheureusement pour lui, l'air commençait à lui manquer et peu à peu, il sombrait. Comme je savais que je ne risquais plus rien de lui, je le lâchai et il s'écrasa de tout son long à mes pieds. Tout en fixant la silhouette qui m'avait parlé avec un air qui ne pouvait qu'appartenir à un de mes semblables, je me penchai sur le corps pour fouiller ses poches, mais je ne trouvai rien à part un mouchoir, ça tombait bien je voulais nettoyer mon couteau. Tout en me relevant, je pris enfin sur moi pour répondre à l'inconnu.

    « Ma mère ne m'a rien appris à ce sujet, mon père par contre... Mais pourquoi je vous raconte ma vie ! Vous êtes qui vous d'abord ? »

    Je fis alors un pas en avant, l'inconnu pouvait me voir maintenant, je ne pouvais passer inaperçu avec mes cheveux roux, ouais ça a ses avantages et ses inconvénients.
avatar
Alessandra T. Di Tomazi


Messages : 32
Avatar : Danneel Harris

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre nocturne (PV: Alessandra)   Mer 27 Oct - 22:36

Il retire bien vite son capuchon lorsqu'il entendit la voix féminine qui venait de la silhouette. Icaro avance d’un pas sûr et baissant sa garde. Il ne pouvait s’agir qu’une de ses semblables. Qui d’autre tuerait un garde sinon? Les corrompus de vagabondent pas sur les toits et les habitants encore moins.

-Qui suis-je vous me dites? Le nom Auditore ne vous dit rien? Mon prénom est Icaro. Sachez jeune femme que vous êtes, que vous ne me racontez pas votre vie, mais vous répondez seulement à une question à laquelle j’ai demandé réponse. Que puis-je savoir d’autre de votre part? Peut-être un nom reliant à cette douce voix féminine?

Il prit bien vite ses aises. De plus, Icaro n’avait pas l’habitude de passer par quatre chemins. Un dicton qu’il utilise souvent : « Ça passe ou ça casse ». Il ne s’attendait plus à mourir sur ce toit. Plus il approchait, plus il la vît, nettoyer le couteau de lancé dont elle c’était servie pour envoyé ce garde vers un autre monde. Ceci dit, sa légère frustration face au fait que l’on lui avait volé son « ex-futur » victime était encore bien présente en lui. Il détourne brièvement son regard vers le corps inanimé du garde posté. Bien qu’il constate qu’elle avait fait un travail bien propre, c’était tout de même un travail de novice selon Icaro. Il poussa un bref rire ironique avant de regarder la silhouette féminine dont il ne connaissait encore le nom. Il prît le temps de ranger sa lame secrète, reboutonner ses couteaux de lancer puis fît légèrement voler sa cape avant de s’assoir sur le toit. Puis il affirme sans gêne et sans regret et surtout avec le sourire ceci :

-Laissez-moi vous avouer une chose : Il va falloir que vous perfectionniez votre méthode d’assassinat. Ce n’est plus vraiment original votre truc. J’ai vu, j’étais devant… Dites, cela fait longtemps que vous êtes dans l’ordre? Car, franchement, vous assassinez comme une novice en la matière, bien que vous ayez du talent en la chose.

Méthode courtoise et subtile d’Icaro de dire : tu es une débutante, apprends encore de tes maîtres, mais continue et tu y arriveras. Si elle le prenait mal, alors ce ne serait pas du problème de l’Assassin-banquier. Puis il tourne son regard vers la jeune femme avant de fixer le grand clair de lune qui était présent cette soirée. Icaro avait toujours aimé chasser durant ce genre de nuitée. Ses yeux marrons reflètent grâce à l’astre, ajoutant du charme au coté mystérieux à Icaro. Puis subitement il se lève et se tourne vers la jeune femme et se penche afin de lui faire ses salutations tout en s’excusant de son manque de courtoisie envers une femme.

-Désolé, j’en oubliais les salutations d’usage…

On ne peut prévoir les mouvements d’Icaro. Autant peut-il être du genre distrait qu’il peut être concentré. C’est la même chose pour son humeur. Autant peut-il être tranquille et sérieux, que quelques instants après, on ne le tient plus en place car il se court d’un côté ou de l’autre et peut aussi rigoler. Du type galant, Icaro conserve toutes les bonnes manières devant une femme. Il les a même inculqués à ses fils.

Au loin, un autre garde se promène sur les toits de la ville. Il fît un clin d’œil à la jeune femme puis dit :


-Regardez chère et apprenez.

Il couru puis s’arrête net en arrière de ce dernier. Il tapota en arrière de la tête le garde qui avait à la main son arme.

-Que faites-vous ici, vous n’avez pas rien a faire sur les toits. Monsieur, descendez sinon je serai obligé d’utiliser la force.

-Laisses-moi y réfléchir un instant mon brave. Tu me demandes à moi de descendre, alors que toi tu es ici…

-Monsieur descendez… en levant son arme sous le nez d’Icaro.

-Oh, oh, oh… D’accord, d’accord, prends la cool Raoul, je descendrai… sortant la lame secrète ...mais pas avant toi.

Icaro pousse le bout du canon et plante directement la lame dans la gorge du garde. Puis il retire sa lame et transperce à deux reprises la poitrine de ce dernier. Le corps qui tenait encore quelques secondes debout, l’Assassin le pousse et tout ce que l’on entend par terre est un énorme « crac », bruit des os qui se brisent sous le choc. Il revint tranquillement vers la femme tout en sortant un mouchoir à son tour de sa poche pour nettoyer le surplus du sang de la victime, avant de faire rétracter la lame dans sa manche.

-Vous avez appréciez le spectacle?

avatar
Icaro Auditore


Messages : 35
Avatar : Robert Downey Jr.

Voir le profil de l'utilisateur http://md1092.skyrock.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre nocturne (PV: Alessandra)   

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre nocturne (PV: Alessandra)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vae Victis :: CANNAREGIO :: LE GHETTO NUOVO-