.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 MAGDA • Pour leurrer le monde, ressemble au monde : ressemble à l'innocente fleur, mais sois le serpent qu'elle cache. » over

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: MAGDA • Pour leurrer le monde, ressemble au monde : ressemble à l'innocente fleur, mais sois le serpent qu'elle cache. » over   Dim 24 Oct - 8:28


« citation »
NOM&PRÉNOM : SCIPIONE, Magdalena. En réalité, la demoiselle ne s'appelle pas ainsi, en réalité, elle en sait rien du tout. Un néant de plus dans sa vie. Elle s'est baptisée elle-même Madgalena très jeune suite à la rencontre d'une vieille femme qui l'a marqué, ni plus ni moins. Puis, son nom lui vient du prêtre qui l'a recueilli vers ses dix ans. Père Scipione. Le seul qui savait comment s'y prendre avec elle, bien que cela elle ne l'avouera jamais.
ÂGE&DATE DE NAISSANCE : Vingt-trois ans environ, date inconnue. C'est père Scipione qui lui donna pour la toute première fois une approximative de son âge, elle qui ne s'était jamais auparavant posée la question. Pareil pour sa date de naissance. Mais le père disait qu'il lui en fallait bien une, il proposa sa date d'arrivée à l'Eglise, le trente avril. Il prit son haussement d'épaules pour son accord.
NATIONALITÉ : Italienne. Bien qu'encore, ce n'est que spéculation. Peut-être n'est-elle même pas née en Italie voir en Europe, mais elle qui n'a connu que Venise, ne peut que se dire Italienne. Même si, au fond, cela ne veut rien dire, elle ne s'est jamais sentie attachée plus que ça au coin.
GROUPE : Habitants ?


TON ÉPOPÉE. Nous étions en fin de journée, le temps était maussade, le ciel gris se reflétait dans le canal des gondoles vénitiennes, l’air était humide, les passants s’abritaient sous leurs parapluies sombres tout en pressant le pas, l’ambiance était morose, les rires d’enfants s’étaient éteint en début d’après-midi, seul le glissement des pneus de voitures se faisaient entendre. Jusqu’à ce qu’un cri strident retentisse dans les ruelles, une femme hurlait, la foule inquiète tendait l’oreille, avide de curiosité, certains essayant de retrouver la femme en question pour lui prêter main forte. Tandis qu’ils déboulèrent dans la petite rue où le vol s’était produit, une petite fille arpentait les murs de vieux dépôts non loin de là tout en sifflotant. A première vue, elle n’avait pas plus de huit ans, elle était plutôt maigrichonne, ses vêtements étaient sales, son pantalon rapiécés et ses chaussures usées, elle aurait fait pitié à n’importe qui, du moins si elle ne chantonnait pas cet air joyeux avec ce sourire satisfait. Elle secouait la tête en rythme, en balançant ses bras, et de temps à autre, elle penchait son visage en arrière pour se délecter de l’eau de pluie. Elle semblait heureuse. Insouciante. Libre. Enfin, jusqu’à ce qu’elle retourne la tête brutalement. Au loin, la femme criarde pointait son doigt vers la petite aux quelques hommes à ses côtés, ils hésitèrent quelques instants. Toujours aussi imperturbable, elle sourit davantage avant de s’élancer en avant, de déraper sous l’effet de la pluie et de prendre l’angle du bâtiment. Derrière elle, des pas brutaux foulèrent le pavé. Maîtrisant sa vitesse, elle enchaîna différents virages et grimpa sur un mur de grillage avant d'en sauter immédiatement , entraînant les hommes dans la zone industrialo-portuaire. Son chez-elle en quelque sorte. Ils n’avaient aucune chance, elle connaissait le moindre recoin de la zone. Elle se demanda sur le coup si un jour elle arrivera à tomber sur de bons adversaires (elle ne tomba jamais dessus) avant de se faufiler dans l’étroit passage entre les deux bâtiments. Elle le traversa sans aucun mal, jetant des regards derrière elle, en attente de les voir la poursuivre. Elle entendit seulement les insultes qu’ils proféraient à son égard. Elle haussa les épaules, totalement indifférente. Bien que déçue, elle s’avoua une fuite excellente avant de se remettre à siffler jusqu'au contenaire abandonné où elle dormait depuis deux semaines. Arrivée, elle s'assit sur le fauteuil délavé et détruit par les mites et sortit de sa veste volée à un ouvrier de chantier, un sac à main. Elle avait astucieusement détournée l'attention de sa propriétaire avant de lui arracher des mains à son inssu, puis elle s'était mêlée dans la foule calmement. Tel était la vie de Magda. Elle volait pour se nourrir mais s'en se faire voir, après tout qui faisait attention à la pauvre gamine qu'elle était. Insignifiante. Repoussante. Elle vivait ainsi depuis toujours d'après elle, elle n'avait aucun souvenir d'avant. De sa mère, de son père. Quedal. Une orpheline. Mais une orpheline qui avait toujours plus d'un tour dans son sac. Faire la manche, trop peu pour elle, finir dans un foyer, autant se jeter à l'eau et ne plus en ressortir. Elle avait cette facilité accrue à planifier dans la seconde sa fuite, elle était intelligente. Une intelligence vive et efficace. Une enfant des rues pas comme les autres. Aucun attachement, aucune faille, elle ne se fiait qu'à elle-même. Elle n'avait jamais eu d'ami, elle n'en voulait pas. Un mental de fer dans un corps frêle.

Un mental incroyable qui étonna le père Scipione. Lui qui en avait tant vu dans sa vie, fut ébranlé par la prestance de cette enfant. Il décela en elle une froideur apparente et une maturité déconcertante. Il fit sa rencontre aux abords de l'Eglise, elle était assise sur les marches, grelottante mais déterminée à rester impassible devant ce froid terrifiant. Il était venu tout naturellement la voir, lui proposant d'entrer quelques secondes. Elle ne lui répondit pas. Il tendit la main vers elle, elle fixa la chaîne qu'il portait au poignet. Illumination. Elle hocha la tête, mit sa main dans la sienne, obéissante. Elle se releva mais au moment de lui lâcher la main, elle arracha le bracelet et s'enfuit de nouveau. Un agent de police qui avait assisté à la scène ne tarda pas à l'attraper. Il la maintenait fermement par le col tandis qu'elle tentait de s'échapper de sa prise. Elle l'insultait, et de réflexe, sortie le poignard attaché à sa ceinture. Poignard qu'elle avait trouvé peu de temps avant. Alors que la situation ne s'aggrave, le prêtre intervint. D'abord sur la défensive, Magda criait qu'il n'avait pas à s'approcher, ce qu'il fit, tout d'abord. Et après des brides de phrases échangées entre le prêtre et elle, elle lâcha l'homme, le regard noir. Et parti en courant. Elle supposa que le prêtre convaincu le policier de laisser tomber l'affaire. En réalité, ce qu'elle sût plus tard, c'est qu'il lui avait fait la promesse de la remettre dans le droit chemin. Idiotie. Il retrouva la jeune fille contre une porte de l'Eglise. Elle était visiblement en colère face à cet homme qu'elle ne connaissait même pas, pourtant, il lui ouvrit la porte et elle s'engouffra à l'intérieur. Pendant dix ans, il s'occupa d'elle, en quelque sorte. Il la logeait, la nourrissait, du moins quand elle en éprouvait l'envie. Il avait sû apprivoiser le chat sauvage qu'elle était. Mais il n'était pas rare qu'elle disparaisse plusieurs jours avant de réapparaître sans aucun mot. Il lui apprit même à lire et à écrire quand bon lui semblait. Un père de substitution, il en était hors de question pour elle. Ca serait admettre une certaine affection à son égard. Mais, ils se retrouvaient de temps en temps pour prier. Prier. Elle ne l'aurai jamais fait avant. Et encore, elle ne prie que quand il est là, ou quand elle est seule. Elle prie sans vraie prière. Elle ferme les yeux, les mains réunies et ne pense plus à rien.

Mais voilà, quelques mois après ses vingt ans, le père Scipione est mort, crise cardiaque. Retour à la case départ pour Magda. Elle n'est plus la bienvenue à l'Eglise, n'a pas plus d'argent qu'avant. Du coup pendant ces trois ans, elle a dû se débrouiller de nouveau par soi-même. Vol à plus haut niveau, petites arnaques, mais aussi, elle n'hésite plus à tuer quand sa vie en dépend. Effectivement, elle est devenue experte en maniement de couteau, elle a gagné davantage en agilité, agissant furtivement avec beaucoup de réussite. Elle est dure, sans pitié. Aucune attache. Mais elle n'est pas invinscible. Quelques fois, elle frôle la mort, s'en sort de justesse mais avec de nombreuses blessures, dans ces cas, il lui faut un peu de temps pour se remettre en forme, mais elle s'en remet toujours. Car c'est une force à elle seule, la faiblesse elle ne connait pas, la peur non plus, elle n'a rien à perdre et c'est mieux ainsi. Et puis, elle a cette élégance, cette grâce, cette beauté dont peu peu se prétendre. Elle a cet aspect fragile qui ravit les hommes et celui de battante qui étonne les femmes. Magda est digne et le montre, telle une Marie-Antoinette, une Maryline Monroe, une Grace Kelly ou une Lady Diana. Depuis peu, un jeune homme vient souvent la voir, des fois il l'observe discrètement, mais elle remarque rapidement sa présence, ses yeux posés sur elle. Il lui dit qu'il veut l'initier, qu'elle l'intéresse. Elle ne comprend rien, reste beaucoup sur la défensive. On verra.


PSEUDO : Anaïs.
AVATAR UTILISÉ : KatielaplusbelleMcgrath.
COMMENTAIRES : Comme je l'ai dis, il est juste magnifique (a) Avec un contexte de malade, une pure merveille !
CODE DU RÈGLEMENT : code corret by Lawry


Dernière édition par Magdalena Scipione le Dim 24 Oct - 12:23, édité 12 fois
avatar
Magdalena Scipione


Messages : 9
Avatar : Katied'amourMcgrath.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MAGDA • Pour leurrer le monde, ressemble au monde : ressemble à l'innocente fleur, mais sois le serpent qu'elle cache. » over   Dim 24 Oct - 8:29

plus un, au cas où.
avatar
Magdalena Scipione


Messages : 9
Avatar : Katied'amourMcgrath.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MAGDA • Pour leurrer le monde, ressemble au monde : ressemble à l'innocente fleur, mais sois le serpent qu'elle cache. » over   Dim 24 Oct - 9:36

Bienvenue parmis nouuus ! (:
Bonne continuation pour ta fiche & si tu as des questions, n'hésites pas à nous contacter ;D

_________________

    And I've always lived like this, keeping a comfortable, distance. And up until now I had sworn to myself that I'm content with loneliness because none of it was ever worth the risk. But darling, you are the only exception.
avatar
Lyrum C. De Medici


Messages : 40
Avatar : Gemma Arterton

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MAGDA • Pour leurrer le monde, ressemble au monde : ressemble à l'innocente fleur, mais sois le serpent qu'elle cache. » over   Dim 24 Oct - 9:42

Bienvenuuuuuuuue


Merci de ton inscription et bonne chance pour ta fiche

Lawry se fera un plaisir de faire ton enseignement

_________________

    Have you ever caught a smile That you know you'd always love it See, even if it vomits bile So you'd only miss it It turns upside down and cries And you just want to kiss it I get the feeling from your eyes No, no, this time you won't dismiss it Icon Gaspard Ulliel; Bleu de Chanel by LJ ● I Blame Coco - No Smile
avatar
Lawry V. Auditore


Messages : 101
Age : 27
Avatar : Gaspard Ulliel.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MAGDA • Pour leurrer le monde, ressemble au monde : ressemble à l'innocente fleur, mais sois le serpent qu'elle cache. » over   Dim 24 Oct - 9:58

    merci à tous les deux (a)
    Haha, et Magda se fera un plaisirs d'être la plus désagréable élève tongue
avatar
Magdalena Scipione


Messages : 9
Avatar : Katied'amourMcgrath.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MAGDA • Pour leurrer le monde, ressemble au monde : ressemble à l'innocente fleur, mais sois le serpent qu'elle cache. » over   Dim 24 Oct - 11:26

    Désolée du DP.
    Mais j'ai finis (: C'est pas fameux, mais bon.
avatar
Magdalena Scipione


Messages : 9
Avatar : Katied'amourMcgrath.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MAGDA • Pour leurrer le monde, ressemble au monde : ressemble à l'innocente fleur, mais sois le serpent qu'elle cache. » over   Dim 24 Oct - 11:37

Dis-toi une chose, c'est déjà beaucoup mieux que rien Wink. Sur ce, Bienvenues parmi nous de la part de mes deux personnages. ^^
avatar
Icaro Auditore


Messages : 35
Avatar : Robert Downey Jr.

Voir le profil de l'utilisateur http://md1092.skyrock.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MAGDA • Pour leurrer le monde, ressemble au monde : ressemble à l'innocente fleur, mais sois le serpent qu'elle cache. » over   Dim 24 Oct - 12:27

    c'est sûre mdrr.
    en tout cas, merci beaucoup (a)
avatar
Magdalena Scipione


Messages : 9
Avatar : Katied'amourMcgrath.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MAGDA • Pour leurrer le monde, ressemble au monde : ressemble à l'innocente fleur, mais sois le serpent qu'elle cache. » over   Dim 24 Oct - 12:29

J'adore

validée!

_________________

    Have you ever caught a smile That you know you'd always love it See, even if it vomits bile So you'd only miss it It turns upside down and cries And you just want to kiss it I get the feeling from your eyes No, no, this time you won't dismiss it Icon Gaspard Ulliel; Bleu de Chanel by LJ ● I Blame Coco - No Smile
avatar
Lawry V. Auditore


Messages : 101
Age : 27
Avatar : Gaspard Ulliel.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MAGDA • Pour leurrer le monde, ressemble au monde : ressemble à l'innocente fleur, mais sois le serpent qu'elle cache. » over   Dim 24 Oct - 15:15

Bienvenue ^^
avatar
Matteo K. Leonetti


Messages : 35
Age : 28

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MAGDA • Pour leurrer le monde, ressemble au monde : ressemble à l'innocente fleur, mais sois le serpent qu'elle cache. » over   

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

MAGDA • Pour leurrer le monde, ressemble au monde : ressemble à l'innocente fleur, mais sois le serpent qu'elle cache. » over

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vae Victis :: LES YEUX NOIRS :: Le registre de la population :: Population enregistrée-